mercredi 18 janvier 2017

Le Challenge des 12 thèmes

Bon, j'avais dit que je ne ferai pas de challenge et puis... et puis j'en ai vu passer un qui m'a fait de l'oeil.


Initié par A-Little-Bit-Dramatic et repéré chez Jelydragon, j'ai été séduite par ce challenge suffisamment large pour ne pas me sentir enfermée. Il prend fin le 31 décembre et aura le mérite de me faire piocher dans ma PAL.


 J'ai déjà quelques titres à l'esprit, à voir si je ne change pas d'avis au dernier moment. *^^*




Janvier : Thème « Un plaid, une cheminée, un chocolat chaud » → une lecture qui sent bon le feu de cheminée et qu'on a envie de lire en se blottissant chaudement avec un plaid et une boisson chaude.

Février : Thème « Cœurs sur toi » → février, c'est le mois des amoureux. Si on lisait une romance ? Epoque, lieux, vous avez l'embarras du choix ! !


Mars : Thème « My tailor is rich » → un livre dont l'action se passe en Angleterre.

Avril : Thème « Plume d'oie et cire à cacheter » → un classique de la littérature, française ou internationale.

Mai : Thème « Têtes couronnées » → un roman ou une biographie dont le personnage central est un roi ou une reine.

Juin : Thème « Du Saint-Laurent au Rio Grande » → un livre dont l'action se passe en Amérique.

Juillet : Thème « Lecture sur le sable » → un livre idéal pour la plage, que vous soyez en vacances ou non.

Août : Thème « Empreintes » → ce mois-ci, je vous propose de lire un roman policier. On en a tous dans notre PAL ! ! Encore une fois, le choix de l'époque, du lieu, des personnages, est libre.

Septembre : Thème « Grande Découverte » → ce mois-ci, nous lirons un livre d'un auteur dont on découvre l'oeuvre.

Octobre : Thème « Rose » → parce que c'est Octobre Rose, nous lirons donc un livre dont la couverture sera rose ou possédera des touches de rose. 

Novembre : Thème « Thé matcha et poivre du Sichuan » → un livre dont l'action se passe en Asie, tous pays confondus.

Décembre : Thème « Noël et ses merveilles » → un livre dont le thème central est...Noël, bien évidemment !


samedi 7 janvier 2017

Pas motivée pour chroniquer.... #5

J'ai lu pas mal de choses pendant les vacances mais rien qui ne me donne envie de développer quoi ce soit.... Je fais juste un mini point sur deux ouvrages.

Les quatre accords Toltèques de Don Miguel Ruiz (Poche Jouvence)
Classique des livres de développement personnel, on en avait parlé lors de la formation sur la communication non violente que j'ai suivie. Une collègue me l'a prêté donc j'ai enfin lu cette référence vendue à plus d'un million d'exemplaires. Les 4 accords en eux-mêmes sont très intéressants : 1) que votre parole soit impeccable 2) ne faites pas de suppositions 3) quoi qu'il arrive n'en faites pas une affaire personnelle 4) faites toujours de votre mieux. Les respecter est l'un de mes objectifs 2017 (soyons fou !!!). En revanche, l'introduction et les autres chapitres partent dans du mystique - l'auteur est chamane - et ce n'est pas du tout ma tasse de thé. J'ai lu le reste en diagonal, complètement dubitative. Concentrez-vous sur les 4 accords, c'est bien suffisant !

Monkey Business Trio T1 : Playing Dirty de C. L. Parker (Le livre de poche)
Offert par Monsieur à Noël comme blague (bonjour l'ouverture du paquet devant la belle-famille...), je me suis dit que ce serait la lecture récréative par excellence en cette période hivernale. L'univers ne m'intéresse pas pour 2 sous puisqu'il s'agit du milieu des agents sportifs aux USA... Mais le jeu du "je te hais mais je te cherche" m'a bien divertie. Attention, moi qui ne suis une habituée de ce genre de lectures, j'ai trouvé certains passages extrêmement hot, voire carrément cochons (je dois être une petite nature...). Lecture anecdotique à ne pas mettre entre toutes les mains, donc.

dimanche 1 janvier 2017

Bonne année 2017



Une année en chasse une autre et nous voilà déjà en 2017...
Je vous souhaite à tous qui tombez sur cette page - par hasard ou pas - une heureuse année, pleine de petits bonheurs et de grandes joies.
Fidèle à moi-même, aucune résolution littéraire ! La vie est trop courte pour s'imposer quoi que ce soit. :o)


(Si vous ne connaissez pas, rendez-vous d'urgence sur le compte instagram @TheYellowHairedGirl, à mourir de rire)

mercredi 21 décembre 2016

"Histoires illustrées pour Noël" aux éditions Usborne





Acheté avec un paquet d'autres livres lors de la vente privée des éditions Usborne, je me suis dit que mon aîné de 4 ans aimerait découvrir des histoires de Noël. Je n'avais aucune idée des titres qu'il contenait. Il s'agit d'un mélange de contes traditionnels et d'histoires inventées de toute pièce pour ce titre.
Nous avons ainsi :
- La nuit d'avant Noël
- Un chant de Noël (adapté de A Christmas Carol)
- Le lutin et la machine à jouets (un lutin tombe dans la machine à fabriquer les jouets du Père noël)
- Flocon et Glaçon (deux bonhommes de neige qui participent à un concours)
- Blanche-Neige et les sept nains
- Les vacances du Père Noël
- La Chat Botté
- La Reine des Neige
- A l'est du soleil et à l'ouest de la lune
L'ensemble est très richement illustré, c'est un vrai plaisir pour les yeux.


J'ai redécouvert les versions originales de certains contes, notamment le Chat Botté que j'avais complètement oublié et la Reine des Neiges que je ne connaissais absolument pas. J'ai eu un gros gros coup de coeur pour A l'est du soleil... qui met en scène un ours polaire, la reine des trolls, une jeune fille ainsi que les vents (est, ouest, sud et nord).
A la fin, on trouve une courte bibliographie des auteurs les plus célèbres (les frères Grimm, Charles Perrault, etc).
Mon fils se régale et les réclame souvent.




Attention cependant, autant des histoires font quelques pages, autant les contes traditionnels sont un peu longs à lire (si vous voyez ce que je veux dire..... :o) ).


Editions Usborne, 2014, 351 p.

samedi 17 décembre 2016

"Beauté" de Sarah Pinborough



Résumé : Dans un royaume imaginaire, le roi décide que son fils le Prince a besoin d'un peu d'aventure pour mûrir. Il l'envoie donc à la recherche d'un palais protégé par une barrière de ronces impénétrables. Pour l'accompagner, le souverain désigne un jeune Chasseur qui connaît bien la fôret. En chemin, ils rencontrent Petra, une jeune fille au capuchon rouge qui décide de les suivre.

Pourquoi ce livre : acheté lors de la #PetiteOP Bragelonne de début décembre. Pour 0,99 €, je n'allais pas me priver !

Avis : J'aime beaucoup les contes et leurs réécritures. Peut-être parce que je suis en plein dans la periode avec mon fils aîné à qui je fais découvrir le chat botté et toutes les autres histoires "merveilleuses".
J'étais donc bien ravie de tomber sur ce titre et sur les deux autres aussi (Poison et Charme). Puisqu'il s'agit d'une trilogie. Visiblement, j'ai commencé par le dernier tome mais cela n'a pas nuit à ma lecture, l'histoire se suffisant à elle-même.
Dans l'ensemble, ce fut une belle déception. J'en avais lu pas mal de bien sur la blogosphère, mes attentes devaient être un peu trop hautes. Je n'ai pas vu où l'auteur nous menait, quel était le fil conducteur de tout ça. Les personnages sont si peu fouillés qu'aucun ne ressort du lot. On se concentre sur le Chasseur, le Prince et Petra mais leurs maigres états d'âme sont tombés à plat.
J'ai surtout eu l'impression que Sarah Pinborough cherchait à caser un maximum de personnages connus en un minimum de pages et le tout ressemble à un sacré bordel mélange.
Le seul point d'intérêt fut la réécriture de la Belle et la Bête qui est pour le moins originale. Je signale au passage que ce n'est pas du tout un roman pour les plus jeunes (préado), certaines scènes à caractère violent et / ou sexuel pourraient les déranger (voilà que je parle comme le CSA....).
Je lirai les deux autres tomes pour voir si mon impression plutôt négative se confirme. Ils ont tous le mérite d'être très courts. Et puis autre point positif tout de même, je trouve les couvertures plutôt réussies.
Mais j'ai dû passer à côté de quelque chose, dommage !

Milady, 2014, 147 p. (format epub)

mercredi 23 novembre 2016

"Ecouter pour que les enfants parlent, parler pour que les enfants écoutent" d'Adele Faber et Elaine Mazlich



Des fois on traverse des zones de turbulences en famille et le bon sens ne suffit plus. D'ailleurs, le bon sens, c'est comme le bon goût et le sens de l'humour, tout le monde pense l'avoir !
J'enchaîne en ce moment les lectures sur le développement de l'enfant, les neuro-sciences et la communication non-violente (mal nommée mais là n'est pas le sujet).
Je puise conseils pratiques et méthodes applicables immédiatement pour améliorer l'ordinaire de ma maisonnée.
N'allez pas croire que j'ai un gamin ingérable mais quand la crise survient (et elle survient toujours un jour ou l'autre), mieux vaut gérer ça posément pour éviter de sortir des horreurs qu'on regrette après.
Ce livre est devenu culte, ayant traversé les éditions et les années. J'avoue avoir eu un peu de mal à entrer dedans, je le trouvais un peu trop démago. Et puis finalement, j'ai laissé tomber mes préjugés et bien m'en a pris. La lecture est facile et rythmée par des illustrations. Son message est simple : les enfants ne sont pas des problèmes à corriger.
Les chapitres se lisent dans l'ordre mais il est recommandé de faire des pauses afin de bien intégrer les méthodes proposées et de faire des "exercices" :
- aider les enfants aux prises avec leurs sentiments ;
- susciter la coopération ;
- remplacer la punition ;
- encourager l'autonomie
- utiliser les compliments ;
- aider les enfants à se dégager des rôles qui les empêchent de s'épanouir ;
- tout mettre ensemble.
La dernière partie ne m'a pas enthousiasmée plus que ça car il s'agit d'une compilation de courriers de lecteurs reçus par les deux auteurs au fil du temps. Certes, cela peut rassurer de voir que certaines situations sont universelles mais 90 pages, c'est trop (et puis l'auto-congratulation a ses limites...).
Je recommande cette lecture à tous les parents bien sûr, mais aussi à tous ceux qui travaillent de près ou de loin avec des enfants : enseignants, éducateurs, ATSEM, bibliothécaires jeunesse, etc etc.
Une version ado existe mais je pense que les conseils de celui-là sont largement adaptés à plusieurs tranches d'âges.
 
Autre lecture rapide sur le même thème (repérée au boulot) :
 

On retrouve un peu les mêmes conseils mais c'est plus concis. Avec de nombreuses illlustrations. Pas mal non plus même si du coup il n'y avait pas trop de nouveauté pour moi. (JCLattès, 2011)

En ce qui me concerne, sans suivre à la lettre tous les conseils, je constate que ma façon de communiquer a changé et que les grosses crises de colère arrivent de moins en moins souvent.


Editions du Phare, 2015, 398 p.



dimanche 6 novembre 2016

"Career of evil" de Robert Galbraith (a.k.a. J.K. Rowling)



Résumé : Alors qu'elle prend son poste comme chaque matin, Robin Ellacott reçoit par la poste un colis contenant une jambe de femme. Passé le choc, Strike comprend que c'est lui qu'on cherche à atteindre. Il se met alors en quête du coupable en plongeant dans ses souvenirs de militaire et dans sa période de cohabitation avec son beau-père qu'il méprise. Le tueur rôde et l'étau se resserre dangereusement autour de Cormoran et de son assistante.



Pourquoi ce livre : parce que j'ai lu les deux premiers tomes !



Avis : Je retrouve avec toujours autant de plaisir le Londres de Robert Galbraith  JK Rowling et de ses personnages. Je vous assure que j'ai essayé de faire durer le plaisir... Vraiment... mais en 3 soirées c'était fini.
L'intrigue se focalise sur le passé de Cormoran Strike puisque potentiellement, 3 sombres individus qu'il a croisé sont capables du pire. Le deuxième opus relatait un crime bien glauque. Là, on a affaire à un serial killer. D'ailleurs quelques chapitres sont relatés de son point de vue ce qui apporte du piquant à l'ensemble.
Comme d'habitude, la psychologie des personnages est très fouillée, même si bien sûr on se concentre sur Cormoran et Robin. Notre héros est obligé de repenser à certaines choses qu'il aurait aimé laisser derrière. C'est d'autant plus riche pour le lecteur qui comprend mieux certaines réactions du détective. Strike est en passe de devenir l'un de mes personnages chouchoux.
L'ensemble est rythmé par des paroles du groupe de heavy metal Blue Oyster Cult (années 70s). C'est le genre de musique de j'affectionne - je connaissais d'ailleurs, ce fut un vrai plus pour ma lecture.
La trame policière passe presque au second plan puisqu'il est beaucoup question de l'évolution de la relation entre Cormoran et Robin, son assistante. Pour ceux qui ne connaissent pas, on n'est pas dans de la romance puisque Robin est fiancée et en passe de se marier. Mais. MAIS. Je ne dirais rien pour ne pas dévoiler le fond du problème (puisque s'en est un). Disons que la fin m'a coupé la chique concernant nos deux protagonistes. Mais J.K. Rowling prévoyant encore 6 ou 7 aventures, il serait dommage de conclure trop vite ! :)
Je l'ai lu en VO donc je n'ai aucune idée de ce que vaut la traduction. En tout cas, la langue anglaise est très belle : "He would have liked it even less had he known how much Strike had liked it". J'aime beaucoup ce genre de tournures. Quelques scènes tendues happent le lecteur mais globalement, comme les deux tomes précédents, l'intrigue prend son temps et se déroule doucement. Et ça me va très bien !
J.K. Rowling ayant été particulièrement occupée cette année, le tome 4 ne sortira malheureusement qu'en 2017. Mais la bonne nouvelle qui permet de patienter, c'est que la BBC va adapter cette série à l'écran. YES !!!

J'ai découvert qu'il existait un site internet consacré à mon enquêteur préféré : http://robert-galbraith.com/


Sphere, 2016, 572 p.