lundi 28 décembre 2015

"Surprises de Noël" d'Andreï Kourkov




Résumé : Trois nouvelles se passant l'hiver, vers Noël, dans l'Ukraine post-URSS et en pleine Révolution Orange, trois histoires burlesques et / ou farfelues.

Pourquoi ce livre : Vu le titre, je me suis dit que c'était le moment idéal pour le lire. Sachant que je ne connaissais pas l'auteur non plus.

Avis : Achat d'impulsion en librairie d'un auteur ukrainien que je n'avais jamais lu, cette courte lecture m'a occupée 1h entre deux expéditions pour finir mes courses de Noël.
Nous découvrons un pays qui se réveille après la chute de l'URSS, avec un fonctionnement à inventer, où l'armée exerce une certaine pression en arrière plan mais où les gens sont aussi un peu groggy. Maintenant qu'on est un pays indépendant, qu'en faire ? Une des nouvelles met carrément en scène la Révolution Orange avec une abracadabrante histoire de prisonnier politique qui fait pousser des champignons dans sa cellule.
Dans ce très court recueil, l'humour cache parfois un regard un peu amer sur ce pays qui se cherche (la couverture reflète ainsi très bien le ton général). La corruption semble par exemple un fait établi sans lequel il ne peut pas se passer grand chose.
Sur trois nouvelles, il y en a une seule qui m'a laissée un peu indifférente. Celle de la nuit de Noël "tourisme extrême" étant ma préférée.
Il s'agit sans doute d'une bonne entrée pour découvrir l'auteur, ceux le connaissant déjà peuvent attendre Noël 2016 !


Editions Liana Levi, collection Piccolo, 2015, 62p.

mardi 22 décembre 2015

"Le château de Cassandra" de Dodie Smith

Ok, j'avoue, je suis en mode hibernation avancée. Je lis, je lis mais... le soir arrivant, je n'ai plus envie d'allumer mon PC, j'ai juste envie de me morfondre sur mon canapé / lit / fauteuil (rayer la mention inutile) et bouquiner. Mais assez avec mes états d'âme, je vous livre le compte-rendu de ma dernière lecture qui m'a beaucoup plu.




Résumé : Nous sommes en Angleterre, dans les années 1930 et Cassandra, jeune fille de 17 ans, tient un journal dans lequel elle raconte le quotidien de sa famille désargentée dans un château en ruine. Lorsque deux jeunes américains s'installent dans le château voisin, l'existence de chacun s'en trouve bouleversée.

Pourquoi ce livre : récupéré au boulot, il m'a semblé que c'était un classique de la LJ outre-Manche.

Avis : J'ai mis très longtemps à le lire, un mois peut-être, déjà parce que l'action n'est pas fulgurante, ensuite parce qu'il est très long : 556 p. (ok, l'excuse qui ne vaut rien !!).
Nous plongeons des deux pieds dans la vie et dans la tête de Cassandra Mortmain, issue d'une famille de 3 enfants. La mère est décédée, le père est un écrivain qui a écrit un roman ayant connu le succès et qui depuis une dizaine d'années est confronté au problème de la page blanche. L'argent gagné a disparu petit à petit, laissant sa famille sans le sou, voire même dans une pauvreté certaine. Ils vivotent tous grâce à la générosité du propriétaire qui "oublie" de leur réclamer le loyer ainsi que grâce aux quelques livres sterling que gagne Topaz, la belle-mère des enfants, en posant à Londres pour des peintres. On l'a compris, il s'agit d'un milieu artistique, bobo dirions nous maintenant.
Thomas, le garçon, va à l'école grâce à une bourse, les deux filles aînées, Rose et Cassandra, ont dû abandonner faute d'argent. Cassandra est cependant une lectrice avide et apprécie par-dessus la poésie à laquelle elle fait de nombreuses références.
Malgré des conditions de vie difficiles, il règne une certaine gaité dans la maisonnée, notamment grâce à Topaz qui apporte une petite touche excentrique. Notons qu'elle a de très bons rapports avec Cassandra.
Celle-ci est une très bonne observatrice des rapports humains doublée d'une fine psychologue, ce qui fait que ses remarques sont très pertinentes, sensibles, souvent drôles d'ailleurs et ses introspections très sérieuses pour une jeune fille de 17 ans. J'ai beaucoup aimé sa façon de penser, tout en nuance.
Elle connait ses premiers émois amoureux avec l'arrivée des deux jeunes américains dans une propriété voisine. Je ne suis pas très sûre d'apprécier ces personnages à leur juste valeur mais leur venue va révolutionner la vie des Mortmain donner de la profondeur au récit.
J'ai lu avec attention les passages décrivant les codes de la société des années 30, dans un certain milieu huppé en tout cas, avec toutes les conventions à respecter (pendant les repas, pour danser, pour s'habiller, etc).
Sans l'avoir dévorée - faute d'énergie, je me suis laissée prendre par cette fiction avec enthousiasme et j'ai particulièrement apprécié les remarques et la sensibilité de l'héroïne qui sonnent très justes.
A noter, Dodie Smith est à l'origine de l'histoire des 101 Dalmatiens de Disney.


Gallimard jeunesse, Pôle fiction, 2015, 556 p.

mercredi 9 décembre 2015

Pas motivée pour chroniquer #3

Une certaine léthargie s'empare de moi en ce début décembre, la faute à la fatigue et aux jours qui raccourcissent..... J'ai entamé plein de livres, arrêté de les lire en plein milieu, lu d'autres. Bref, le grand n'importe quoi.
Voici donc un mini MINI compte-rendu de lecture...

Acheté sur un coup de tête à Leclerc (tout fout le camp) alors que j'étais venue pour autre chose, le côté Noël et lecture plaisir m'ont tentée. Le résumé est plutôt mensonger, on s'attend à ce qu'Emma rencontre un beau brun inconnu alors qu'en fait, il s'agit de son meilleur ami depuis 10 ans qui lui déclare enfin sa flamme. En gros, ils passent 250 pages à s'avouer leurs sentiments (réciproques) et à se demander comment ils vont l'annoncer à leur bande de copains. Pas très haletant mais bien écrit et sympa. A lire sous un plaid polaire si vous avez envie de vous détendre une heure.

A noter, Emily Blaine est une auteure française, comme son nom ne l'indique pas ! :)


&H, octobre 2015, 320 p.

jeudi 3 décembre 2015

"100 idées créatives pour Noël" aux éditions Usborne


Ce mois de décembre est arrivé tellement vite que je me SENS démunie face à la période de festivités qui arrivent. Je n'ai jamais trop ressenti l'esprit de Noël, ce n'est pas spécialement ma période préférée de l'année, mais avec la naissance de mon fils - séquence émotions - je suis rentrée dans le droit chemin. Pour un enfant, cette période a quelque chose de magique et j'avoue que c'est vraiment sympa d'être témoin de tout ça. Il a maintenant 3 ans et peut participer pleinement aux préparatifs.
Initialement, j'ai commandé 100 idées créatives pour Noël pour le travail et plus je le feuilletais, plus je trouvais que des choses seraient vraiment adaptées pour un enfant en bas âge.

Le défi me faisait un peu peur parce que je ne suis pas spécialement manuelle (mes talents se résument à quelques bracelets Brésiliens et des bijoux en perles).
Autant certaines activités proposées sont inabordables pour un moins de 5 ans, autant d'autres sont vraiment accessibles. De toute façon, pour les plus "difficiles", un adulte qui aime bricoler pour Noël y trouvera tout à fait son compte. Ça vaut le coup de le feuilleter même si on n'a pas d'enfant à la maison parce même si c'est un livre jeunesse, il peut plaire à tout le monde.
La mise en page est claire avec la réalisation finale sur la page de gauche et les explications sur la page de droite. 

Petit bémol : le format type guide relié qui ne permet pas de garder le livre ouvert et nécessite même d'écraser franchement le dos quand on veut rester sur une page.

J'ai déjà testé la ronde des bonhommes de neige, gros succès !

Usborne, 2014, 2017 p.